Pour qui, pourquoi, comment ?

Cours par correspondance, stages ou week-ends

POUR RECEVOIR LE PROGRAMME

Soleil

Le Tarot de Marseille, pour qui ?

Le Tarot n'appartient à personne. Ses origines inconnues, son anonymat, tant historique que culturel, en font un modèle de neutralité. Aucune raison, religieuse, raciale, psychologique ne s'oppose à son étude. Chacun, vis-à-vis du Tarot, conserve sa liberté de pensée, ses croyances et ses idées. Cependant, l'étude du Tarot transforme l'individu. Il constitue une école, une formation à la vie. Cette transformation s'opère tant sur le plan psychique et intérieur que physique et réel.

Sa compréhension est accessible à tous et n'exige aucune connaissance préalable. Au contraire, plus l'individu est profane en matière de Tarot, plus il est ouvert, et donc plus il s'éveille. Il sera souvent nécessaire d'abandonner, au moins temporairement, son savoir si l'on en possède un. Lorsqu'on désire pénétrer toute la richesse d'un principe, il convient au départ de ne pas s'engager d'emblée dans une seule voie, mais préalablement d'accueillir et de rechercher tout ce qui a pu être dit, fait, pensé à propos du dit principe. Ce n'est qu'ensuite, que le choix doit s'opérer. Choisir trop rapidement une unique voie conduit à un comportement réducteur, et donc à l'erreur. Chacun, à travers son ressenti, sa conception, son analyse, son livre, met sa pierre à l'édifice. Aucune n'est à rejeter. Car toute chose contient un intérêt qu'il convient de dégager. L'étroitesse de vue n'est jamais avantageuse ; seule l'ouverture d'esprit maximale permet de parvenir à l'essence.

 

Le Tarot de Marseille, pourquoi ?

Le Tarot de Marseille contient l'histoire individuelle de chacun. S'aventurer dans les profondeurs des arcanes, c'est partir à la découverte de soi. La vie, toute entière, s'y trouve manifestée. Chaque scène ordinaire, chaque moment important, chaque événement majeur figure dans la continuité des arcanes. Il ne s'agit pas seulement de décrire, tel un peintre talentueux, saisissant les détails d'une séquence de la vie pour recréer sur sa toile toute la réalité, l'ambiance, la magie parfois, de l'instant, il s'agit surtout d'établir la valeur existentielle du passage ; au-delà du phénomène (naître, aimer, travailler, mourir) se trouve l'essence. Il convient de retrouver la signification sacrée de chaque acte, pensée ou désir. Les événements sont formateurs, et même transformateurs, pour l'individu qui découvre leur véritable nature et fonction. A la lumière du Tarot, tout, de l'insignifiant à l'essentiel, du grossier au subtil, du concret à l'abstrait, prend un sens, revêt un caractère positif, s'organise pour fonder la plénitude de l'être.

Le Tarot de Marseille, comment ?

La découverte de la dimension initiatique du Tarot de Marseille ne peut se satisfaire d’une étude superficielle. Le Tarot se comprend, il ne s’apprend pas. Il ne sert à rien de savoir que le Bateleur, par exemple, illustre l’activité et le principe dynamique de toutes choses, si l’on n’a pas compris pourquoi. Dans cette perspective, rien ne doit être admis d’emblée. Dans le Tarot, reflet de l’Univers, tout s’explique, tout a un sens, une raison d’être.

Appliquer un sens à une carte, sans en avoir compris l'exacte raison, revient à réciter un poème dans une langue étrangère, sans en connaître la signification. Quel est l'intérêt de réciter des mots que l'on est incapable de traduire, c'est-à-dire de comprendre ? Il peut s'agir d'un exercice de style, qui ne prouvera, cependant, en aucun cas, que l'on sait parler cette langue. Croire le contraire serait une illusion.

De la même manière, bon nombre de personnes interprètent les différents tarots sans les avoir véritablement étudiés. Cela tient sans doute au fait que bon nombre d'auteurs se contentent de donner les significations divinatoires, sans en expliquer la raison. Agissant ainsi, ils laissent croire à tort que les significations ne répondent pas à une logique objective. En d'autres termes, ils participent à l'illusion que les sens n'ont aucun sens, justement !

 

Or, en tarologie, il en va tout autrement. Je n'évoque pas la cartomancie ou les divers jeux divinatoires sans substance réelle. Je fais référence aux rares tarots qui constituent une véritable science. Leur père est le Tarot de Marseille. Basé sur le symbolisme, il est l'archétype de tous les tarots. La signification des cartes n'est ni fortuite, ni personnelle. Elle est tout entière contenue dans les différents éléments symboliques de la carte. Dans cette mesure, connaître le Tarot, ce n'est pas savoir ce que signifie telle ou telle carte, ce n'est pas non plus apprendre par cœur les significations divinatoires. Connaître, c'est comprendre, ce n'est pas répéter.

Pour reprendre l'exemple du poème étranger, cette analyse revient à poser la question suivante : si je suis capable de réciter un poème en chinois, est-ce que cela signifie pour autant que je connais le chinois ? Je peux sans doute, après avoir déclamé brillamment mon texte, donner l'illusion à mes auditeurs que je connais le chinois, mais si je me trouve en face d'un Chinois, ma prétendue connaissance ne l'abusera pas longtemps. Il en va de même pour toute connaissance. La question que l'on doit donc se poser en priorité, c'est : est-ce que je désire juste m'amuser avec le Tarot ou est-ce que je veux le connaître et l'utiliser sérieusement ?

 

POUR RECEVOIR LE PROGRAMME

Vous pouvez nous écrire en allant sur la page Contact