La verbalisation

Cours par correspondance, stages ou week-ends

POUR RECEVOIR LE PROGRAMME

psychologie

Psychologie, la verbalisation

La verbalisation, c'est-à-dire la capacité de dire, d'expliquer par des mots, de nommer, exprime la prise de conscience. Etre capable de parler d'une situation, d'une angoisse, d'un désir, c'est démontrer leur appartenance au système conscient. Ce qui peut être dit, exprimé est conscient. C'est pourquoi, dans sa première topique, Freud rattache le principe de représentation de mots au conscient.

La représentation de mots signifie textuellement que le conscient se représente avec des mots (ce qui est parlé mais également ce qui est pensé).

Exemple : Adrien redoute le noir. Il a des bouffées d'angoisse, des sueurs, des palpitations dès qu'il se retrouve dans l'obscurité complète. Il évite donc de se placer en situation anxiogène et laisse soigneusement une veilleuse allumée lorsqu'il se couche. Il ressent cette peur, il en a conscience bien qu'il en ignore l'origine. Il se souvient qu'enfant déjà, il avait peur du noir et sa crainte remonte tellement loin dans le temps qu'elle semble avoir toujours été là. Par pudeur, par honte, il ne parle à personne de sa peur. Seule sa femme partage son secret mais, même avec elle, il ne peut pas aborder le sujet, en parler ou en discuter. C'est un sujet « tabou ».

Dans cet exemple :

- La peur du noir est consciente. Elle se manifeste réellement, physiquement (tension nerveuse, palpitations, sueur) et psychiquement (angoisse, anxiété, phobie).

- La cause, en revanche, est inconsciente. Le pourquoi reste ignoré. Les raisons de cette peur ne pourront devenir conscientes que si Adrien se livre à un travail spécifique (thérapie, analyse, tarot-langage, développement personnel, réactualisation) qui, d'une manière ou d'une autre, passera par la parole. Adrien devra trouver les mots pour le dire, les mots pour exprimer ses maux.

 

POUR RECEVOIR LE PROGRAMME

Vous pouvez nous écrire en allant sur la page Contact